DES SARTHES JUSQU’AU BOURG

chemin de touvent aux sarthes

Chemin des Sarthes depuis la route d'Agonac

- Relire la 4° partie (présentation de mon parcours sur la commune).
-
Revenir sur ma 13° balade (commune de Champcevinel).
- Visite du Lac et des Brousses.
- Visite de Bos Carat.
- Visite de la Combe.

- Visite des Prades et en route vers les Sarthes

chemin des sarthes

- Depuis la route d’Agonac le chemin des Sarthes remonte en direction du bourg en traversant une châtaigneraie (pas entretenue) et près d’un ancien jardin d’ouvrier (inexistant aujourd’hui) où il reste une cabane, celle dit-on du père Tamisier. Si vous explorez l’endroit vous la trouverez au milieu de la végétation, du moins si après plus de vingt ans, (date de ce document) elle tient toujours debout…

matériel agricole aux Sarthes

- Je poursuis mon ascension en direction du bourg. Ce tracteur et son râteau faneur viennent raviver quelques souvenirs d’enfance avec cette période où ces outils constituaient un luxe au seuil de la mécanisation de notre agriculture (photo juillet 1996).

chevaux dans le vallon des sarthes

- Dans une prairie, les chevaux broutent l’herbe de ce vallon, dans cette calme campagne des Sarthes. Dans la toponymie, c'est un lieu où se situait la maison du tailleur d'habits (un sartre en occitan). Celui-ci se déplaçait et allait collectionner les habits sur place, pour les membres d'une famille par exemple à l'occasion d'un mariage. Les Sarthes est un lieu-dit répertorié au cadastre Napoléonien. Dans ce vallon, il y avait deux fermes (celle des Beylot et des Ducouret).

 

route des Sarthes

- Le chemin des Sarthes se transforme en route goudronnée à hauteur de l’ancienne ferme des Ducouret.

carrefour aux sarthes

- Le paysage s’aère maintenant en donnant place à de récentes constructions. A partir de ce carrefour qui nous amène aux Brousses (à gauche), fini les ornières profondes de la campagne et place à un environnement plus ou moins urbain.

maison Ducouret aux Sarhtes

- La ferme des Ducouret est nichée au ras d’un vallon tantôt herbu, tantôt abandonné, tantôt sauvage. En 1936 les Sarthes étaient habitées par trois personnes (Elie Beylot, son épouse Marguerite et Marie sa belle mère agriculteurs, dont nous avons vu la ferme dans la publication précédente.) En 1954, Adrien et Marie Ducouret s’y sont ajoutés.

mas provençal aux Sarthes

- En face, une somptueuse villa de style provençal se niche en bordure d’une pinède où les cigales n’arrêtent pas de lancer leur répertoire estival.

sous les bois aux Sarthes

- On peut rejoindre la route de la Combe par cette voie qui passe sous ces châtaigniers, où la clarté peine à pénétrer.

les biouboux vues des sarthes

- A l’opposé, le téléobjectif me permet de localiser l’ancienne ferme des Bouboux (photo mars 1997).

haut du vallon des sarthes

- Je parviens maintenant sur le haut du vallon des Sarthes, pas loin du cimetière. Après avoir longé le stade, le clocher est de nouveau fidèle au rendez-vous. Je l’avais quitté puis aperçu de Pareynou, Borie-Brut, Touvent, la Roussie, Sourbarie et d’ailleurs, je le retrouvais maintenant seul devant moi, témoin de mon parcours et de l’histoire de la commune.

clocher vu des sarthes

CHAMPCEVINEL - LES SARTHES - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"
Prochaine étape : Foncrose