mercredi 4 janvier 2017

L’HERBÉTIE (commune de Champcevinel)

L'HERBETIE ET SON CADRE BUCOLIQUE

-  En quittant la Séparie, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour l’avion qui en 1944, s’est crasher sur Borie-Bru. Venant des ateliers du Toulon à Périgueux, l’avion avait bombardé les ateliers. Pris par la DCA allemande, il avait décrit un arc de cercle dans le ciel de Champcevinel, se délestant de ses bombes à la Séparie avant de s’écraser sur Borie Bru.

vu de Prunier depuis le cimetière

- Cette maison qu’on aperçoit depuis le cimetière de la commune juste en lisière de bois, dépend de l’Herbétie pour certains, de Prunier pour d’autres… Elle est le point de liaison entre le bourg et l’arrière pays.

panneaux directionnels

- On peut rejoindre l’Herbétie (ici mal orthographiée) soit par la Borie, soit par la route de la Séparie.

chemin de l'Herbétie

- De toute façon, que l’on vienne d’un côté ou de l’autre, c’est par ce petit chemin qu’on parvient à la grande ferme restaurée de cet ancien fief (photo avril 1997).

l'Herbétie depuis Bureau

- Depuis un champ au Nord de Bureau, on aperçoit l’ancienne maison du docteur Chignaguet, sur le mouvement de terrain. Entre le labouré et le champ de blé, on peut voir le petit chemin herbu qui servait de raccourci pour se rendre à l’Herbétie, en venant du bourg.

entre la Borie et l'Herbétie

- La sécheresse du printemps 1997 empêche les agriculteurs de faire les semailles de la saison. Les terres de l’ex-fief de l’Herbétie attendent que la providence amène de lourds nuages chargés d’eau (photo avril 1997)

chemin d'accès à l'Herbétie

- Et voilà ce petit chemin bordé de haies et qui sent bon le terroir. C’est celui qu’on apercevait depuis Bureau. Trait d’union entre le bourg et l’Herbétie, il a été longtemps utilisé par les paysans du pays.

mare de l'Herbétie

- En arrivant en haut de l’Herbétie, je rencontre cette mare, probablement creusée lors de la construction de la grande ferme restaurée depuis… Dans sa toponymie, l’Herbétie est un endroit qui a appartenu à Herbert, peut-être le nom d’un des premiers propriétaires du coin…

vue sur l'Herbétie en octobre

- On revoit l’Herbétie l’année précédente en 1996, au milieu d’un champ de tournesol. En bas, le chemin de Prunier.

l'Herbétie maison de maître

- L’Herbétie possède aussi comme la Borie ses deux piliers d’entrée, caractéristique des grandes maisons de maître.

façade nord de l'Herbétie

- C’est vrai que les pierres sont anciennes et que cette propriété était qui sait autrefois, la résidence d’un Seigneur, pourquoi pas celui de Messire Joseph du Chassaing de Fombressein seigneur de Ratevoulps dont son nom figure sur les registre paroissiaux entre 1760 et 1792.

ancienne borne

- Sur le chemin qui descend de la Borie, je rencontre cette vieille borne à l’entrée d’une propriété en cours de rénovation, voisine de la maison des Chignaguet.

l'Herbétie Nord

Ancienne maison partie Nord de l'Herbétie. Ci-dessous la cour de l'habitation

ancienne bâtisse de l'Herbétie

- Plus loin, cette deuxième habitation se cache sous les feuillages. En 1936, ces deux fermes existaient avec Charles Fichet agriculteur, son épouse Gabrielle et leur quatre fils. Il y avait aussi Jean Gentrat également agriculteur, son épouse Henriette, sa fille Aline, son gendre François Cuménal et leur fille Suzanne, soit onze résidents.
- Aujourd’hui, ce bâtiment n’existe plus. Détruit, les maçons s’affairent à bâtir du neuf. Ce sont donc les dernières images de ce lieu calme, reposant et où la solitude trouve une place propice pour les randonneurs et les amoureux de la nature.

allée Nord de l'Herbétie

- En contournant la maison, on rencontre ce long chemin d’accès laissé à l’abandon. Cette allée a certainement une histoire, mais très curieusement, elle débouche sur les bois en direction du lac des fées que nous visiterons en allant sur Prunier. Dans le cadastre Napoléonien, cette allée est bien mentionnée et le lieu-dit est orthographié "Lerbétie" sur le cadastre.

maison en construction à l'Herbétie

- Je suis revenu voir le chantier de l’Herbétie quelques mois après la destruction des vieilles maisons. Les travaux avançaient, un nouveau bâtiment prenait naissance. Désormais, il allait appartenir à une autre époque, celle du 21° siècle naissant…

- Relire la 4° partie (présentation de mon parcours sur la commune)
- Présentation de ma 11° balade
-
La Borie, le Bost

-
Bureau, la Séparie

CHAMPCEVINEL - L’HERBÉTIE - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"

Prochaine étape :
Prunier

Posté par Bernard PECCABIN à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]