jeudi 15 décembre 2016

BUREAU, LA SÉPARIE (commune de Champcevinel)

RANDO  A BUREAU PUIS A LA SEPARIE (lieux-dits de Champcevinel)

vue depuis La Grange

- Le départ de ma 11° balade se situe au village de La Grange. Et aujourd’hui, je mets le cap sur Bureau, un ancien fief de la commune pour rejoindre ensuite la Séparie.

Vue sur Bureau

- De retour au carrefour entre La Grange et Couture, j’observe cette grande combe cultivée. Ci-dessus sur ma droite, l’Herbétie se fait toute discrète (photo avril 1997). Au lointain le château d’eau sur la commune de Château-l’Evêque.
- Toujours entre la Grange et Couture je découvre Bureau qui cherche à se faire une place. Dire que ces deux lieux-dits (Bureau et l’Herbétie) étaient des fiefs répertoriés sur la carte Belleyme.

lever de soleil sur Bureau

- J’ai découvert un jour d’automne Bureau, lorsque le soleil levant commence à caresser de ses rayons les bâtiments de l’ancienne propriété.

brouillard matinal à Bureau

- De Couture à Bureau, s’étendait un vaste vignoble mais on était qu’au 18° siècle. Les vignes ont disparu mais ce jour-là, j’observais le clocher (au fond à gauche) qui cherchait une fois de plus à tirer on épingle du jeu pour veiller sur son territoire dont il ne voulait perdre à aucun prix le moindre recoin, même malgré ce brouillard d’octobre 1996.

marronnier à Bureau

- Un saut dans le rythme des saisons et me voici revenu à Bureau lorsque le printemps donne à ce magnifique marronnier ses multiples fleurs. Originaire des Balkans, le marronnier peut atteindre une longévité de deux à trois siècles. L’âge de cet arbre ne me préoccupait pas plus que ça. Par contre, l’histoire de Bureau ancien fief m’interrogeait… Bureau figure sur la carte de 1750, mais ne figure pas sur le cadastre Napoléonien, d'où une certaine confusion sur ce lieu-dit.

ferme restaurée à Bureau

- C’était un fief donc une terre ayant appartenu à un Seigneur et travaillée certainement par un vassal. Quel avait été l’illustre Seigneur de ces lieux avant la révolution ? Mystère… Même l’ouvrage de Christiane Piboyeu ne m’apportait pas l’aide espérée. Je pouvais à défaut lire les noms des résidents des différents recensements dont ceux de 1936. Habitaient alors Georges Lescure cultivateur et métayer de M. Valégeas, son épouse Marguerite ses deux fils Ambroise et Fernand, soit quatre habitants.

ancien fief de Bureau

A gauche, le chemin se faufile entre  les dépendances de Bureau,
puis quitte la ferme pour filer vers la Séparie

clocher vu depuis Bureau

- Je quitte Bureau en direction de la Séparie. Curieux, le clocher me nargue ici de la même façon que lors de mon passage à Couture… Dans sa toponymie, Bureau est le nom d’un ancien propriétaire (sans doute Burot ou Burau) dont l’orthographe a été modifiée au cours des ans.

pinède de Bureau

- Plus loin le chemin de terre en direction de la Séparie traverse une pinède.

chemin de la Séparie

Chemin de la Séparie

vue sur l'herbétie et Prunier

- Le chemin ombragé coupe la route qui va du bourg de Champcevinel jusqu'à Prunier. De ce chemin j’aperçois l’Herbétie que nous visiterons. A gauche sur la ligne de crête apparaît une maison qui dépend de Prunier. (ci-dessus)

la Séparie

- Mais dans l’immédiat, je termine mon court passage à la Séparie dont le hameau s’achève par un cul de sac. Au lointain, apparaissent les arbres du château de la Roussie. La Séparie ou la Chéparie est pour sa toponymie un emplacement d’une vigne recépée ou un lieu de résidence d’un tailleur de ceps de vignes.

La Séparie lieux dit

- En 1936, c’était René Chatenet qui y demeurait en qualité d’agriculteur avec sa femme Suzanne et ses enfants Guy et Suzette, soit quatre habitants.

- Relire la 4° partie (présentation de mon parcours sur la commune)
- Présentation de ma 11° balade
-
La Borie, le Bost

-
Bureau, la Séparie

CHAMPCEVINEL – BUREAU, LA SÉPARIE - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"
Prochaine étape :
L’Herbétie

Posté par Bernard PECCABIN à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]