MICHOUX TERME DE MA 10° BALADE

autour de la palombière

Carte de ma balade. La zone du cercle vide est l'emplacement de la palombière

- La carte ci-dessus souligne notre situation. Le cercle rouge constitue notre lieu de départ depuis la palombière que nous venons de visiter. Il est temps de poursuivre mon chemin avec cette voie oublié qui descend sur ce vallon qui lui-même naît à Cornille pour passer par Foncrose. Je descends et je prends du recul pour prendre cette clairière en photo. Nous sommes dans le vallon que je viens d’évoquer. Au fond, le rideau d’arbre est le passage de la voie qui fait limite avec la commune de Cornille.

la route oubliée

Le vallon du Foncrose et au fond de cette clairière, la voie oubliée
Position matérialisée sur la carte par une flèche rouge

- Je me rends vers ce rideau d’arbre matérialisé sur la carte par une flèche rouge. Pas de doute la carte Belleyme s’avérait exacte. Je retrouvais ici en bas du Lac Lagraule l’ancienne route d’Agonac entre ces deux haies de végétation. Le sol était surélevé pour permettre la traversée de cette clairière aux convois par ce chemin, sans doute aussi pour mieux délimiter les deux paroisses. (photo ci-dessous)

traversée du Foncrose par la route oubliée

La traversée du vallon par la voie oubliée

vers le lac lagraule

La voie oubliée est devenue une piste à l'assaut du Lac Lagraule

- En montant sur le lac Lagraule, l’ancienne voie tentait de livrer un ultime combat face à la végétation et à l’oubli (position de  flèche bleue sur la carte)

piste au lac lagraule

La piste passe derrière les sapins au Lac Lagraule

- Au Lac Lagraule et derrière cette sapinette, le chemin d’antan passait en contre bas dans une espèce de tranchée en direction d’Agonat, via le Lyonnet, comme au bon vieux temps des Seigneurs... La voie longeait ensuite le Pinier, le grand vignoble d’antan de Puy Pouzy, pour rejoindre ensuite l’église d’Agonac (fortifiée et si martyrisée au cours de la guerre de Cent Ans).

vers Michoux

Chemin entre la palombière et Michoux matérialisé par une flèche verte sur la carte

- Je revenais à la palombière pour prendre une piste en direction de Michoux. Belle à l’automne, je la retrouvais triste et dépouilléée en février.

Michoux

- J’avais repéré depuis Fosse Rouge Michoux et sa prairie juchée sur ses 175 mètres de hauteur. Maintenant, j’y étais et j’avoue que le lierre comme les vieux murs témoignaient bien que cette ferme avait été un temps abandonnée.

Michoux (lieu-dit)

Michoux lieu-dit au milieu des bois

- Michoux est un diminutif de Michel, qui pourrait être le père de Michounet ou de Missounet déjà visité près de la voie romaine. En 1936, Michoux était une métairie appartenant à M. Lagarde et occupée par Albert Fluchère, son épouse Madeleine et ses quatre enfants soit six habitants. (photo novembre 1996)

vallon de Michoux

- Je regagne le fond du vallon en laissant Michoux derrière moi et en direction des Chabannes, sous un beau soleil d’automne. (photo ci-dessus)

entre Michoux et Chabannes

Prairie entre Michoux et Chabannes

- Ici tout est calme. De temps en temps un pivert martèle avec son bec un vieux tronc pour extraire quelques larves. Je remonte le versant en direction des Chabanes. Au loin, l’angélus trouble le silence de ette campagne. J’erre encore quelques instants dans cet arrière pays si reposant. Ma randonnée se termine ici et déjà, voilà que la onzième du nom se profile dans mon esprit.
A revoir :
- Descriptif de l’Arrière pays Champcevinellois
- Parcours de ma 10° balade

- Visite de Fosse Rouge

- La table du Pouyaud

- Visite de Sept Fonts, les cailloux et le Sébrat
- Visite Prieuré de Sept Fonts et les Chabannes
- Une halte chez les paloumayres et poursuite sur la voie oubliée

CHAMPCEVINEL – MICHOUX ET LA VOIE OUBLIEÉE - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"
Prochaine étape : Présentation de ma 11° balade