3° partieLES COLLINES ET SES TROIS CHÂTEAUX

Vignéras

La château de Vignéras en été

- Fini les coteaux et les vallons de la zone Sud de la commune, fini les résidences et les lotissements de banlieue ! Maintenant et pour la première fois on abandonne le cœur du territoire, on quitte le bourg et son clocher pour partir non pas à la conquête du Far-West, mais bien pour celle des Territoires de l’Ouest.
- Autrefois on accédait sur ces terres après avoir franchi cette grande dépression que les métayers travaillaient à la sueur de leur front, pendant que les seigneurs des quatre châteaux parcouraient à cheval les collines du haut desquelles ils surveillaient les paysans, leurs cultures et leurs troupeaux. Si cette grande combe constituait la moelle épinière de la vie rurale, aujourd’hui la route démarque ce territoire et l’isole du clocher. Ici j’ai en effet comme le sentiment de ne plus appartenir à Champcevinel, mais bien ailleurs…
- Les bois et les taillis occupent les trois-quarts de la superficie. Seul le plateau de Borie-Brut a résisté à la forêt qui a même reculé face à l’assaut des tronçonneuses qui ont éclairci la ligne de crête en direction de la Borne, puis jusqu’aux Gravettes. Dans cette contrée, l’histoire laisse des traces de son passé avec l’ancienne voie romaine, le château de Vignéras vaste logis du 18° siècle, Borie-Brut ancienne borie du 14° siècle ou enfin la Roussie repaire noble qui daterait vraisemblablement du 17° siècle.
- Assurément les territoires de l’Ouest constituent un témoignage du passage de la bourgeoisie et de la noblesse périgourdine venue en voisins pour s’expatrier sur ces collines isolées et où le gibier trouve refuge sans problèmes. Dans cette région, la grande noyeraie de la Roussie devient un centre d’intérêt économique en plein essor, sans oublier évidemment les chemins forestiers qui permettent ici comme ailleurs d’effectuer des promenades toniques dans un cadre de paix et de solitude.

Principaux lieux-dits visités : Vignéras, Maison Neuve, Combe Donzelle, Missounet, Tête Sèche, les Gravettes, Pareynou, Puyfaucon, Borie-Brut, le Bost, la Borne, Cul de chien, Toutvent, la Roussie, la Bonnélie

- Liens correspondants :
- Le bourg (objet de la première partie de ce reportage)
- Parcourir Champcevinel (présentation de la 2° partie)
- Présentation générale du territoire communal
(plan de visite de la commune)

ZONE GEOGRAPHIQUE DES COLLINES ET DES SES TROIS CHÂTEAUX

zone et carte des collines

- Depuis mon observatoire de Fosse Rouge, je parviens à m’approcher de cette zone des collines de l’Ouest, dont j’aperçois le plateau cultivé près du Bost puis le château de Borie-Brut bâti près de la grande dépression au fond de laquelle serpente la route d’Agonac et le Foncrose lors des grandes pluies. Voilée par la brume matinale, la campagne s’éveille au rythme du soleil qui monte au fil des heures. Une nouvelle journée commence ainsi, à Champcevinel… (photo octobre 1996)

CHAMPCEVINEL – PRESENTATION 3° PARTIE - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"
Prochaine étape : Présentation de ma 7° balade