de Puyroger à Penlèbre

Revoir les étapes de la 5° balade :
- Ma 5° balade à Champcevinel (présentation, carte et itinéraire)
- Revoir les Mazades

vue aérienne de 1950 (Puyroger et alentours)

- C’est en fouillant ma cartographie que j’ai trouvé une photographie plus ancienne que celles de 1960 déjà proposées en vue aérienne. En effet désormais je détiens des documents de février 1950, soit une époque où la photo comme l’aviation ne possédait pas les techniques d’aujourd’hui qui elles se font avec un satellite. Je reviens donc un peu en arrière pour vous montrer les Mazades en 1950. Suivons les numéros rouges pour voir très peu de maisons dans la Combe des Dames à Périgueux (n° 1). Le n° 2 représente le domaine des Vignes avec son chemin qui descend à La Rudeille. En n° 3 le carrefour de la route des Mazades, où il n’y a qu’un groupe de maisons sur la rue du 19 mars 1962. En n° 4 on aperçoit les fours à chaux, puis en n° 5 le cimetière du Nord. Pour terminer on grimpe à Puyroger (n° 6) tandis que plus loin en 7 on aperçoit la ferme en bas de Chaumézie et en n° 8 les grands espaces de Barbe. Soit un document qui nous démontre bien le caractère rural de cette commune après la libération.

PUYROGER (commune de Champcevinel)

Puyroger

- Un grand saut et me voilà dans le domaine de Puy-Rougier (devenu Puyroger) qui déjà m’adressait un clin d’œil complice lorsque M. Roger Aubisse me faisait découvrir les Vignes et son domaine. Puyroger c’est une ruine qui date du 14° siècle. Lorsque je pense à ces murs âgés de plus de 600 ans, je reste étonné de les voir encore debout. (photo août 1996). La toponymie de Puyroger est simple : c’est la propriété des Rougier qui est devenue Roger au fil du temps…

ferme de Puyroger

- Puyroger c’est aussi la ferme de l’hôpital et ses vastes espaces laissés en pâture pour les moutons. Autrefois tout ce versant était occupé par la vigne. Bien exposée au soleil, elle donnait sans doute du degré à ce vin destiné aux bourgeois de la ville voisine (photo novembre 96 ci-dessous). En 1996, cette image avait un caractère pastoral, mais aujourd’hui, tout semble fini… Ce fut un domaine occupé par Eloi Veyry, son épouse Anne, son fils Georges, sa petite fille Pierrette et par Georges Brème le domestique tous occupés aux travaux de la ferme. Sur le cadastre Napoléonien, on repère un chemin qui mènait de la ferme jusqu’à l’entrée des fours à chaux (face à la rue Coubertin) et disparu de nos jours…

Puyroger et son troupeau

Puyroger et le clocher

- Puyroger se trouve sur une hauteur et domine l’entrée de la commune de Champcevinel. Cette construction sur ce promontoire a peut-être eu une finalité, qui sait… ? Toujours est-il que du cimetière du Nord à Périgueux, on aperçoit bien la bâtisse et au loin le clocher du village qui veille sur ces terres comme un concierge sur un bâtiment…
- Petite histoire sur Puyroger (cliquez sur ce lien)

BONNEAU (commune de Champcevinel)

Bonneau

- Plus loin, voilà Bonneau et sa ferme, avec en toile de fond les habitations de Jarrijoux (photo octobre 1996)

Vue aérienne de Puyroger et Bonneau

- La vue aérienne nous montre cette zone en 1950 (1 Puyroger, 2 Bonneau, 3 Penlèbre). A remarquer qu’un bois venait longer la route juste avant Bonneau et qu’il s’y déroulait dans ces lieux une fête annuelle dans les années 50. On aperçoit aussi quelques cabanes ou abris destinés aux cultivateurs qui passaient de longues journées dans leurs terres. Bonneau a été en 1936 la ferme de Louis Bonnal, d’Elina son épouse, de leurs enfants Angèle, Yvon, Roger et Marcel, tous cultivateurs et métayer de M. Devaux.

propriété de Bonneau

- La ferme de Bonneau (ferme appartenant à M. Bonneau d’après la toponymie) c’est une petite exploitation qui a le mérite de subsister près des maisons neuves qui s’égrènent le long de la route qui mène vers Majoulet. Elle figure d’ailleurs sur le cadastre Napoléonien avec un chemin qui y menait directement depuis le haut de Chaumézie, traversait la ferme pour plonger ensuite en bas de Blanquet.

PENLEBRE (commune de Champcevinel)

 

gentilhommière de Penlèbre

- Nous voici à Penlèbre et son ancienne demeure. Lors de ses voyages à Périgueux, George Sand (1804-1876) aurait fait un séjour dans cette gentilhommière. Elle rendait visite à son amie d’enfance, Félicie Molliet, dont le père était receveur des Contributions Indirectes à Périgueux. Dans l’une de ses lettres elle écrit : "l’air est excellent, le climat tellement doux que je n’approche presque pas du feu, moi qui d’ordinaire y suis toujours fourrée…" et dans une autre missive destinée à son mari, Casimir Dudevant on peut lire : "je suis hébergée dans une maison charmante, au milieu des jardins, dans une situation délicieuse… et dans un air vif qui me donne faim quatre fois par jour… enfin, sous tous les rapports je suis bien au physique et j’aimerais à passer quelques temps ainsi, car j’engraisserais peut-être, comme Félicie…" N’est-ce pas une preuve qu’il faisait déjà bon vivre à Champcevinel ? (photo juillet 1996)

Vue depuis Penlèbre

- "Abandonnant Périgueux dans sa Combe des Dames, après avoir gravi la côte de Penlèbre au détour du chemin qui conduit au bourg, l’on découvre, lascivement offerte au regard, la colline dont les courbes harmonieuses couronnées de verdure sont entrecoupées d’un vallon verdoyant. Avançant doucement, on aperçoit bientôt, joliment campé sur le plateau, le village de Champcevinel, dont le clocher surmonté du coq traditionnel, sert de point de ralliement aux quatre coins de la commune". Ce texte est de Christiane Piboyeu lorsqu’elle a écrit son livre "Champcevinel, le chemin parcouru" en nous montrant cette image (photo août 1996)

vallon de Penlèbre

- De Penlèbre, on découvre cette combe qui va sur Bricard et où les céréales alternent avec les prairies, les bois, toujours veillés par l’imperturbable clocher (photo août 1996).

puits de Penlèbre

- Ce puits de Penlèbre prouve bien que le problème de l’eau a bien existé dans la commune. L’étude des ressources en eau évoquées lors de la visite de Peyrinet et de sa périphérie nous indique bien que ce puits a été recensé. Ce puits avait une profondeur de 11,15m, l’eau se situait à 7,60m et sa température est de 11,3 degrés. (photo octobre 1996)

Penlèbre sous la neige

- Dans sa toponymie Penlèbre serait soit un endroit fréquenté par les lièvres, soit un endroit de pet de lèbre qui est une variété de vesse de loups (champignons). En 1936, Penlèbre comptait quatre maisons avec Jean Valade et son épouse Marie cultivateurs. Puis Louis Constant un retraité, Armand Bost un journalier et son épouse Catherine, puis enfin Pierre Lagrange métayer de M. Valade, son épouse Françoise, sa fille Hélène, sa belle fille Angèle Cavillac et sa petite fille Huguette (source recensement de 1936). En hiver la neige et le froid repose la nature. La campagne semble dormir dans une paix silencieuse. La terre se purifie, la campagne reste calme, troublée de temps en temps par quelques corbeaux enquête de leur nourriture quotidienne (photo janvier 1997)

Vue de Penlèbre de nuit

- Le jour pointe dans le ciel, la nuit est en train de mourir. De Penlèbre, on aperçoit les lumières du bourg qui vont s’éteindre et Champcevinel connaîtra une nouvelle journée (photo décembre 1996).

calvaire de Penlèbre

- Ce calvaire à Penlèbre a été édifié suite au testament laissé par une habitante de Champcevinel, Mme Catherine Chautru épouse Boyer. Au terme d’un testament, la commune doit à sa générosité de cette estimable personne un don de 7500 francs (délibération du conseil municipal du 15 juillet 1875). Sur les côtés de cette croix, portent gravées dans la pierre quelques lignes qui commencent à s’estomper, rappelant le montant des legs et les obligations qui en découlent. On sait que le tiers de la somme fut consacré à la construction des écoles, un tiers à l’agrandissement du cimetière, un tiers aux budgets vicinaux. (photo juillet 1996).

CHAMPCEVINEL - PUY ROGER, BONNEAU, PENLEBRE - © BERNARD PECCABIN
Reportage photo sur une commune du Périgord Blanc quelques années avant le deuxième millénaire
Cliquez ici pour retrouver la page accueil de "Parcourir Champcevinel"

Prochaine étape :
Majoulet, Couture