Rue Aragon

- La rue Louis Aragon en direction du cimetière communal et ses nouvelles habitations (photo juillet 1996) puis en direction du clocher. (photo juillet 1996)

Le clocher vu du cimetière

- Le clocher toujours aussi dominant, vu du cimetière (photo juin 1996)

Lotissement vu depuis la place du Général de Gaulle

- Le nouveau lotissement vu depuis la place du Général de Gaulle (photo juillet 1996)

Beausoleil et les hauteurs de Fosse Rouge vus depuis le cimetière

- Beausoleil et les hauteurs de Fosse Rouge à l’horizon vu du village (photo juillet 1996)

couleurs d'automne entre cimetière et terrain de boules

- Couleurs d’automne entre cimetière et terrain de boules (photo octobre 1996)

Hameau de Sourbarie au téléobjectif vu depuis place du général de Gaulle

- Le hameau de Sourbarie vu au téléobjectif de la place du Général de Gaulle. Au premier plan, le lotissement du petit pré (photo septembre 1996)

- D’autres photos sur ce sujet en cliquant ici

Extrait du registre tenu à l’époque par le curé Lacombe (source livre de Christiane Piboyeu)

… "le seizième juin 1722, il gresla si fort dans cette paroisse que les grelles estaient presque toutes grosses comme des œufs de poule et on en a rapporté qu’il avait tombé à Périgueux, d’aussi grosses qu’un pain d’un sol. On prétend que la gresle en a fait pour 12 000 livres des vitres que la gresle cassa dans cette ville., ce qui donna occasion aux paroissiens de Champcevinel de me prier, moy soulsigné curé, de faire vœu pour toute la paroisse et que les paroissiens faisaient dire une messe la veille de Saint Jean-Baptiste, et que le Sieur Curé fairait après la messe, la procession commençant par la Véni Créator, après quoy on chanterait les litanies des saints, faisant le tour de l’église, après quoi on fairait le tour du cimetière et la veille de la Saint Jean, ils chaumeraient la feste jusques après la procession aussy bien que le lendemain de la Saint Jean. Le Curé dira la messe à l’honneur des Saints Abdon et Pennem, qui est le 30 juillet, et ont  promi de continuer ce vœu, c’est pourquoi je l’ai mis par écrit afin que celui qui sera Curé, le dimanche, leur annonce ledit vœu et les paroissiens lui donneront chacun ce qu’il voudra pour la messe et la procession…"
Lacombe, curé de Champcevinel

CHAMPCEVINEL - PERIPHERIE DU BOURG - © BERNARD PECCABIN